Ville de Varilhes

Transparence, démocratie participative et solidarité

Ville de Varilhes
Transparence
Suivez les engagements, projets et actions de la Municipalité - Consultez les comptes-rendus des Conseils municipaux - Soyez au courant de toutes les activités des services municipaux et de vos enfants à l'ALAE - Trouvez toutes les informations utiles sur votre ville et bien plus encore !
Ville de Varilhes
Démocratie participative
Signalez-nous tout incident, problème sur la voie publique, dysfonctionnement technique - Débattez sur une problématique locale, une action politique, une mesure concernant la ville et ses habitants, une compétence communale, une question d’intérêt communal - Soyez au courant de toutes les prochaines réunions de quartiers et de concertation - Proposez-nous vos idées - Donnez votre avis sur Varilhes - Posez vos questions aux élus - Ecrivez-nous et obtenez rapidement une intervention des services municipaux et une réponse personnalisée !
Le Défi Varilhois
La deuxième édition du Défi Varilhois a eu lieu le samedi 15 juin 2019. Nos courageux participants ont joué le jeu et ont bravé les quelques 44 épreuves situées sur 6 zones dans Varilhes. Ils ont mérité leurs Diplômes du Varilhois qui ont été distribués avec mention. Vivement la 3ème édition !
Image is not available
previous arrow
next arrow
Slider

Services publics en ligne

Pour les particuliers
Pour les associations

Fiche pratique

Rédaction des statuts d'une association

Vérifié le 27 juin 2018 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre), Ministère chargé de la vie associative

L'acte fondateur d'une association est la signature d'un contrat par au moins 2 personnes (au moins 7 en Alsace-Moselle) qui les engage les unes par rapport aux autres. Ce contrat est appelé statuts de l'association. Le contrat est établi librement sauf restriction prévue par la loi ou fixée par les statuts eux-mêmes. Le statut peut être complété par un ou plusieurs règlements intérieurs.

Le contrat d'association est un contrat de droit privé soumis, sauf restriction prévue par la loi ou fixée par les statuts eux-mêmes, au principe de liberté contractuelle.

Il peut être établi par 2 personnes au moins (7 au moins dans les départements du Bas-Rhin, du Haut-Rhin et de la Moselle).

La forme et le contenu des statuts sont librement établis par les fondateurs de l'association. Les exemples de statuts qui peuvent être fournis par l'administration ou certains organismes n'ont pas de caractère obligatoire.

Toutefois, il est très vivement conseillé de mentionner, dans les statuts certains élèments :

  • Titre de l'association, objet, durée et siège social
  • Conditions d'admission et de radiation de ses membres (nature ou qualité des membres pouvant adhérer : personnes physiques, personnes morales, sections.... et conditions de représentation des personnes morales dans les organes dirigeants. En revanche, l'état civil des fondateurs ne doit pas figurer dans les statuts.
  • Règles d'organisation et de fonctionnement de l'association et la détermination des pouvoirs attribués aux membres chargés de l'administrer
  • Conditions de modification des statuts et conditions de dissolution de l'association
  • Règles suivant lesquelles les biens seront attribués en cas de dissolution volontaire, statutaire, prononcée en justice ou par décret

Les statuts sont impérativement rédigés en langue française.

Il est recommandé de ne pas faire figurer dans les statuts,

  • des informations qui risquent de devenir rapidement obsolètes (tel que, par exemple, le montant des cotisations) ;
  • ou des informations personnelles relatives aux membres, telles que nom, prénom adresse.

Une copie des statuts doit être fournie à l'appui de la déclaration de l'association en préfecture.

 Attention :

les statuts initiaux peuvent affirmer que l'association a vocation à être propriétaire d'un bien immobilier, mais non que l'association est propriétaire, puisque sa création n'étant pas encore publiée au Journal officiel, elle ne possède pas encore la personnalité juridique.

Obligation d'inclure dans les statuts des dispositions particulières

Dans certains cas, les fondateurs d'une association sont tenus d'inclure dans les statuts des dispositions particulières. Ainsi, par exemple :

  • dans les départements du Bas-Rhin, du Haut-Rhin et de la Moselle, les statuts doivent impérativement comporter des dispositions relatives à l'entrée et au retrait des membres, à l'existence et à la nature des contributions qui devront être fournies par les membres de l'association, à la formation de la direction, aux conditions de convocation de l'assemblée des membres, à la forme de la convocation et au mode de constatation des résolutions de l'assemblée,
  • une association qui souhaite, de façon habituelle, vendre des produits ou fournir des services doit le prévoir dans ses statuts,
  • une association sportive qui souhaite obtenir l'agrément de l’État (afin de pouvoir bénéficier d'aides publiques) doit justifier de dispositions statutaires garantissant le fonctionnement démocratique de l'association, la transparence de sa gestion et l'égal accès des femmes et des hommes à ses instances dirigeantes,
  • les statuts des associations sportives des établissements d'enseignement du second degré doivent comporter la mention de leur affiliation à l'union nationale du sport scolaire (UNSS), la mention selon laquelle l'association est administrée par un comité directeur présidé par le chef d'établissement, président de l'association, etc.

Obligation de se conformer à des statuts types

Certaines catégories d'associations sont tenues de respecter des statuts types. Tel est le cas par exemple :

  • des associations qui désirent obtenir l'agrément pour bénéficier du titre d'association agréée de pêche et de protection du milieu aquatique,
  • de la fédération nationale des chasseurs et des fédérations départementales, interdépartementales et régionales.

Obligation de soumettre les statuts à une autorité de tutelle

Dans certains cas, les associations sont tenues de soumettre leurs statuts à une autorité de tutelle. Tel est, par exemple, le cas des associations agréées de pêcheurs professionnels en eau douce dont les statuts doivent être approuvés par arrêté du ministre chargé de la pêche en eau douce.

Les statuts peuvent être complétés par un ou plusieurs règlements intérieurs qui permettent de préciser les conditions de fonctionnement interne de l'association, tels que par exemple :

  • les règles de fonctionnement des assemblées générales (délai et modalité de convocation, tenue d'une feuille de présence, quorum, condition de vote, ...),
  • les conditions d'exercice de l'activité (utilisation du matériel, assurance des membres, etc.)

Le règlement intérieur peut être élaboré dès la constitution de l'association ou plus tard au cours de sa vie sociale. Il ne peut ni modifier, ni contredire les statuts. En cas de contradiction entre les statuts et le règlement intérieur, les statuts prévalent.

Les statuts définissent :

  • le nombre de règlements intérieurs,
  • l'organe compétent pour le ou les adopter : assemblée générale, conseil d'administration, président, etc.

Pour être opposable aux adhérents, le règlement intérieur doit être adopté par l'organe compétent désigné par les statuts. En revanche, le règlement intérieur n'a pas à être déclaré, ni publié.

Il s'impose aux adhérents au même titre que les statuts. En revanche, il ne s'impose pas au tiers sauf si l'association assure une mission de service public et si le règlement définit l'organisation de ce service.

Certaines associations sont tenues d'adopter un règlement intérieur (par exemple, les fédérations sportives agréées tenues d'adopter un règlement disciplinaire conforme à un règlement type).

Pour les entreprises