Ville de Varilhes

Transparence, démocratie participative et solidarité

Ville de Varilhes
Transparence
Suivez les engagements, projets et actions de la Municipalité - Consultez les comptes-rendus des Conseils municipaux - Soyez au courant de toutes les activités des services municipaux et de vos enfants à l'ALAE - Trouvez toutes les informations utiles sur votre ville et bien plus encore !
Ville de Varilhes
Démocratie participative
Signalez-nous tout incident, problème sur la voie publique, dysfonctionnement technique - Débattez sur une problématique locale, une action politique, une mesure concernant la ville et ses habitants, une compétence communale, une question d’intérêt communal - Soyez au courant de toutes les prochaines réunions de quartiers et de concertation - Proposez-nous vos idées - Donnez votre avis sur Varilhes - Posez vos questions aux élus - Ecrivez-nous et obtenez rapidement une intervention des services municipaux et une réponse personnalisée !
Le Défi Varilhois
La deuxième édition du Défi Varilhois a eu lieu le samedi 15 juin 2019. Nos courageux participants ont joué le jeu et ont bravé les quelques 44 épreuves situées sur 6 zones dans Varilhes. Ils ont mérité leurs Diplômes du Varilhois qui ont été distribués avec mention. Vivement la 3ème édition !
Image is not available
previous arrow
next arrow
Slider

Services publics en ligne

Pour les particuliers
Pour les associations

Question-réponse

Un dossier de déclaration d'association peut-il être refusé ?

Vérifié le 16 novembre 2018 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

Le greffe des associations ne peut pas s'opposer à la déclaration d'une association dès lors que le dossier de déclaration est complet. Il doit remettre un récépissé daté et signé du préfet de département dans les 5 jours suivant le dépôt qui énumère les pièces remises.

Lorsque le dossier de déclaration est incomplet, la délivrance du récépissé est retardée dans l'attente des pièces manquantes.

La remise du récépissé ne signifie pas que l’association est régulière.

En effet, une association ne doit pas être fondée sur une cause ou pour un objet illicite, contraire aux lois, aux bonnes mœurs. Elle ne peut pas non plus avoir pour but de porter atteinte à l'intégrité de la France et à la forme républicaine du gouvernement.

Si l'administration estime qu'une association est illicite, elle saisit le ministère public qui peut, après enquête, en demander la dissolution par le TGI du lieu du siège de l'association.

Le tribunal d'instance ne peut pas s'opposer à la déclaration d'une association dès lors qu'elle remplit les conditions suivantes :

  • le nombre des membres de l'association est au moins de 7,
  • les statuts précisent le but, le nom et le siège de l'association et mentionne l'obligation d'inscription au registre des associations,
  • les statuts sont signés par au moins 7 membres et portent la mention du jour de leur établissement,
  • les statuts comportent des dispositions relatives à l'entrée et au retrait des membres, à la nature des contributions des membres, à la formation de la direction, aux conditions de convocation de l'assemblée générale, à la forme de la convocation et au mode de constatation des résolutions de l'assemblée,
  • la déclaration est effectuée par la direction, elle est accompagnée de l'original et d'une copie des statuts et d'une copie des résolutions relatives à la constitution de la direction.

Si ces conditions ne sont pas remplies, la déclaration est repoussée par le greffe du tribunal d'instance avec indication des motifs en vue de la régularisation.

La remise du récépissé ne signifie pas que l’association est régulière.

En effet, une association ne doit pas être fondée sur une cause ou pour un objet illicite, contraire aux lois, aux bonnes mœurs. Elle ne peut pas non plus avoir pour but de porter atteinte à l'intégrité de la France et à la forme républicaine du gouvernement.

Si l'administration estime qu'une association est illicite, elle saisit le ministère public qui peut, après enquête, en demander la dissolution par le TGI du lieu du siège de l'association.

Pour les entreprises